Rechercher

close

L’aide aux femmes victimes de violence

En Indre et Loire les professionnels impliqués dans la lutte contre les violences faites aux femmes, agissent ensemble dans le cadre d’un réseau piloté par la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité afin de proposer les meilleures réponses aux victimes.


Le Conseil départemental, par ses missions de solidarité, est à plus d’un titre acteur dans la prise en charge de cette problématique, accompagnant, aidant et orientant les victimes.

Où s’adresser
Si vous êtes victime de violences,

 

  • Par téléphone : « violences femmes info » au 39 19 pour une écoute, une information une orientation l’appel est gratuit depuis un téléphone fixe ou portable, anonyme et ne figurant pas sur les factures de téléphone.
  • Les numéros d’urgence gratuits, ils peuvent être composés à partir d’un téléphone fixe ou portable, même bloqué ou sans crédit.
    17 : la police et la gendarmerie.
    112 : numéro d’appel unique européen pour accéder aux services d’urgence, valable dans l’Union européenne.
    15 : urgences médicales, 24h/24
    18 : les pompiers.
  • Assistants sociaux, médecins, infirmières et conseillères conjugales et familiales sont à votre écoute dans les 23 MDS du département.



De nombreuses associations et structures sont présentes sur le département pour aider les femmes victimes de violence, téléchargez les "contacts en Indre et Loire ".

La Protection des majeurs

Organiser, gérer un budget n’est pas toujours facile… Une personne en difficulté d’autonomie sociale et dont la santé et la sécurité sont menacées peut bénéficier d’une mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP). C’est une aide à la gestion des ressources et un accompagnement social individualisé (budget, accès aux droits, insertion sociale et professionnelle, logement, santé).

Cette aide s’adresse à toute personne majeure qui perçoit des prestations sociales et dont la santé ou la sécurité est menacée par les difficultés qu’elle éprouve à gérer ses ressources.

Contactez la maison départementale de la solidarité la plus proche de votre domicile pour rencontrer un professionnel.