Rechercher

close

Un projet d'économie d'énergie

L’ALE, Agence Locale de l’Energie, apporte un conseil gratuit et de manière indépendante aux particuliers. Cette aide technique porte notamment sur les techniques liées au chauffage, à l’isolation, à la  ventilation ou d’utilisation d’énergies renouvelables. L’ALE vous conseille sur la stratégie en matière d’ économie d’énergie et  sur la mobilisation  d’aides financières.

Un projet dans votre maison

Créé à l’initiative du Département, le CAUE est un organisme de Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement. Il a notamment pour mission de fournir aux particuliers les informations, les orientations et les conseils propres à assurer la qualité architecturale des constructions et leur bonne insertion dans le site environnant, urbain ou rural.

Un projet de structure de garde d’enfant

Le Conseil départemental s'investit pour accompagner la diversité des projets qui émergent sur tout le territoire, soutenir la création de places nouvelles et promouvoir la qualité de l’accueil des jeunes enfants.


Avant toute création de structure d'accueil de la petite enfance, un diagnostic local, pertinent, objectif et partenarial doit être mené.


Promoteur privé, vous envisagez la création, l’extension ou la transformation d’un établissement d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans, prenez contact simultanément avec la Caisse d'allocations familiales et le Département.

Pour tout renseignement : tél. 02 47 31 45 58

Planter une haie champêtre

Maintien des sols, brise-vent, corridor écologique… Les vertus de la haie bocagère sont multiples. Afin de préserver la qualité des paysages ruraux de la Touraine, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, accompagné de la Fédération des chasseurs, apporte conseils techniques et aides financières à la plantation de haies, au bénéfice des porteurs de projets soucieux de leur environnement.

 

Le règlement de l’opération dénommée « L’Arbre dans le Paysage Rural de Touraine » définit les modalités à respecter.

 

Critères d'éligibilité :

Une longueur minimale à planter

Pour les nouvelles haies sans lien avec des haies, bosquets, bois existants :

  • 200 m en un tronçon ou en plusieurs tronçons dans le but d’assurer une continuité écologique pour les haies simples
  • 100 m en un tronçon ou en plusieurs tronçons dans le but d’assurer une continuité écologique pour les haies doubles.

Pour les haies inscrites dans une continuité écologique avec haies, bosquets, bois existants :

  • 100 m en un tronçon ou en plusieurs tronçons pour les haies simples.

Pas de longueur maximale.

 

Une localisation

En milieu champêtre ou en limite de milieu champêtre. Seules seront prises en compte les haies séparant deux parcelles agricoles ou en limite de parcelle agricole pérenne séparée ou non par une voie de circulation. Les haies séparant deux maisons, deux bâtiments, deux jardins ne peuvent être ni aidées ni comptabilisées dans le dossier. Les haies financées doivent être visibles depuis le domaine public.

 

Les 2/3 de la haie doivent être implantés à une distance des bâtiments supérieure à un 10ème de la longueur de la haie. Le petit bâti isolé (pigeonniers, puits, fours…) n’est pas pris en compte dans la notion de bâtiment.

 

L’intégration de la haie dans un corridor écologique et une inscription dans la problématique « trame verte – trame bleue » seront privilégiées.

 

Les "structures" possibles

  • les haies : plantation de végétaux sur 1 ou 2 lignes,
  • les alignements d'arbres,
  • les bandes boisées : plantation de plusieurs lignes d'arbres et/ou d'arbustes en mélange,
  • les bosquets : boisements en plein de moins de 0,50 ha composés d'arbres et d'arbustes,
  • les arbres isolés : en complément d'autres plantations prévues dans le dossier.

Un mélange d'espèces adaptées au sol et au patrimoine végétal indigène

Les haies devront faire appel aux espèces locales que l'on trouve dans les haies traditionnelles et comporter plusieurs espèces en mélange. Se référer à la liste des espèces requises.

 

Une plantation et un suivi soignés

La plantation devra être réalisée selon un itinéraire technique permettant une bonne reprise : travail du sol préalable, désherbage non chimique, pose d'un paillage biodégradable, utilisation de jeunes plants de 1 à 2 ans (de type forestier), taille de formation des arbres et arbustes, désherbage de la plantation. Pas de "taille au carré" (effet mur), à l’exception des haies plantées en zone de vignoble, ce qui n’exclut pas les coupes pour valorisation économique.

 

Le financement du Conseil départemental d'Indre-et-Loire

 

  • Fourniture du paillage biodégradable.
  • Subvention selon les taux suivants :
  • pour les haies simples : 50 % du coût hors taxes des plants sur la base d’un montant subventionnable fixé à 1,50 € par mètre linéaire
  • pour les haies doubles : 80 % du coût hors taxes des plants sur la base d’un montant subventionnable fixé à 3 € par mètre linéaire
  • pour les arbres isolés ou les alignements : 50 % du coût hors taxes des plants sur la base d’un montant subventionnable fixé à 12 € par arbre.

 

Plafond de subvention : 3 000 €.

Plancher de subvention : 100 €.

 

 

Contact (pour conseils et aide au montage du dossier) :

 

Fédération départementale des Chasseurs : Michel HUBERT

9, Impasse Heurteloup – 37012 TOURS CEDEX

Tél. : 02.47.05.65.25 ou fax : 02.47.64.56.46.

 

Constitution du dossier à envoyer à la Fédération des Chasseurs avant le 30 mai :

  • photos du site,
  • plan de situation (carte IGN au 1/25 000),
  • localisation précise du projet sur un plan cadastral,
  • schémas de plantation,
  • devis de pépiniériste détaillant les espèces et leur coût,
  • attestation de propriété,
  • relevé d'identité bancaire.